Accueil·Laver sa chevelure·Les bases du No po

No Poo : je suis passée de trois shampoings chimiques par semaine au lavage à l’eau exclusivement !

Mais quel titre ! Un poil racoleur non ? Et pourtant … 100 % vrai ! Il y a 2 ans, lorsque j’ai commencé le No poo je pensais que ce serait impossible pour moi de me laver les cheveux juste à l’eau. Sur la communauté No Poo Facebook, j’enviais les filles qui expliquaient qu’elles faisaient un seul lavage par mois ! A mes yeux c’étaient de grandes prêtresses, qui avaient dompté leur cuir chevelu et leur tignasse !

Avant de lire cet article, si tu n’es pas familiarisé avec l’appellation No Poo et si tu veux savoir en quoi cela consiste, je te conseille de lire : Qu’est ce que le No-Poo ?

conseils-no-poo-debuter
– Le no poo : des cheveux tellement beaux que tu te recouvres le visage avec –

Le lavage à l’eau exclusivement… Comment j’en suis arrivée là ? 

Je me suis lancée dans l’aventure il y a 2 ans maintenant, en octobre 2015. J’ai eu des désastres capillaires ! Des tifs ressemblants à de la paille, des lavages complètement loupés, un cuir chevelu qui grattait, des morceaux d’œufs cuits coincés dans les cheveux… Mais le bonheur c’est que tout ça n’est que temporaire. Tu apprends de tes erreurs, tu observes ce que tes cheveux aiment, tu fais preuve de patience et voilà que peu à peu les résultats arrivent !

Je te décortique ci-dessous tout mon parcours capillaire et je te divulgue tous mes conseils !

Débuter le No Poo c’est bien !
Le débuter en partant sur de bonnes bases, c’est mieux !

Conseil n°1 : Le groupe facebook dédié au No Poo tu rejoindras ! 

Ce groupe est vraiment une mine d’or ! Re-voici le lien !

Tu y trouveras : de la motivation, des conseils, des réponses à des situations très précises du genre « Je vais à la piscine, comment protéger mes cheveux du chlore ?  » ou encore  » J’ai un yaourt périmé dans le frigo, est-ce que je peux l’utiliser sur mes cheveux ?  » etc.

De plus, des fichiers existent sur le groupe et recensent des tonnes de réponses à des tonnes de questions !

Et pour débuter, tu peux tout simplement rejoindre ce groupe, lire les posts, les questions, baver devant les belles tignasses au naturel, et à ton rythme tu commenceras toi aussi à tester le No-Poo !

Conseil n°2 : Un shampoing clean tu te procureras !

Quand on se lance dans l’aventure no-pouesque… et bien… il y a quelques embûches !

Il peut être pratique de se procurer un shampoing doux, bio et sain (dit « shampoing clean »). Je donne ce conseil pour plusieurs raisons :

  • Cela peut permettre de faire une phase de transition en douceur. Au début, nos chevelures sont malheureusement habituées aux shampoings chimiques et agressifs. En passant au shampoing sain et doux (à base de composés naturels et souvent bio) cela peut permettre d’espacer les lavages sans tambouiller et de commencer la régulation du cuir chevelu !
  • Dans mon cas, je suis passée directement aux lavages aux poudres ! Mais au début, les tests ne sont pas toujours concluants ! Alors, en cas de catastrophe capillaire, c’est bien d’avoir un shampoing tout doux dans sa salle de bain, histoire de rattraper le coup en attendant le prochain lavage ! Cela évite de se rabattre sur le chimique !

Il existe diverses marques, dont, pour les plus connues : Abellie, Alverde, Biofloral, Centifolia, Helvetia Natura, Lavera, Logona, Weleda …

Je conseille de privilégier un achat dans une boutique proche de chez soi pour éviter les emballages et le transport liés à l’envoi d’une commande internet. C’est bien aussi de favoriser l’achat d’un shampoing solide et non pas liquide, car il y a moins d’emballage et le shampoing solide dure 2 fois plus longtemps. Donc il est économique et écologique !

Enfin, si tu as un doute sur la composition d’un shampoing, voici un site connu et reconnu pour comprendre la composition de ton produit : La vérité sur les cosmétiques.

Conseil n°3 : Les pleurs de ton porte monnaie tu éviteras et pour débuter, des recettes avec peu d’ingrédients tu privilégieras. 

Inutile de te ruer sur la multitude de produits qui te font de l’œil !

Commence avec des éléments que tu trouves dans ta cuisine, et juste un ou deux achats.
Si tu as des copines qui sont au No-Poo, demande pour faire des tests, avec des petites quantités. Enfin, quand tu passes à l’acte, choisis des produits qui peuvent avoir plusieurs utilisation. Ainsi, si ils ne te conviennent pas pour les cheveux, ils te serviront peut être en cuisine, en ménage ou pour ta peau !

Pour débuter, il est bien de réaliser des recettes simples, avec juste 2 ou 3 ingrédients. Cela permet de vite savoir si un ingrédient nous convient.

Pour ma part, j’ai testé le rhassoul au début. Mais il me rendait les cheveux rêches et poisseux. A l’inverse, le shikakai m’a donné des cheveux doux dès le départ ! D’autres préféreront la poudre de sidr par exemple, ou la farine de pois chiche !

J’ai vite su que mes cheveux préféraient le shikakai parce que j’ai débuté avec des mélanges simples type :  poudre + eau + aloe vera .

Conseil n°4 : Contre le gaspillage tu lutteras.

Tu veux te lancer dans le No Poo, là, maintenant, mais tu as acheté la semaine dernière cette huile miracle hypra cher qui te faisait de l’oeil depuis longtemps. Oui, mais la compo n’est pas top finalement… Et bien revends-la ! Ce site sera parfait pour toi.

Tu peux également donner autour de toi, recycler en produits ménagers… les utilisations sont multiples ! Mais ne jette pas s’il te plaît !

Conseil n°5 : Stopper les mauvaises habitudes tu devras. 

Passer les mains 10 fois par jour dans ses cheveux, utiliser un sèche-cheveux ou un lisseur, faire tous les jours la même coiffure… les agressions sont nombreuses, et il faut apprendre à cesser nos mauvaises habitudes !

Perso, ma bête noire, c’est la main dans les cheveux  ! Mais j’y travaille ^.^

Conseil n°6 : De recettes existantes tu t’inspireras et tes cheveux tu observeras 

Pour faire des tambouilles plus élaborées, il est bien de tester des recettes qui ont fait leurs preuves ! Cela va permettre de se familiariser avec les ingrédients, avec les dosages… Et au fur et à mesure on peut prendre des libertés ! Si on observe que nos cheveux adorent la poudre d’orange, alors on en rajoute plus dans son mélange. Ou si on voit que la glycérine nous rend les cheveux poisseux, on l’enlève totalement !

Pendant un temps j’ai utilisé alternativement ces recettes, qui fonctionnaient à merveille :

Pour fortifier mes cheveux et réguler mon cuir chevelu j’ai également fais des hennés. J’utilisais parfois du henné blond pour obtenir de jolis reflets !

Ah oui et pour éclaircir et rendre mes cheveux doux, je faisais poser du miel. J’ai obtenu de jolis résultats en suivant point par point une méthode simple, qui est expliquée ici !

Conseil n°7 : Des « shampoings secs » et des water only tu feras. Espacer les lavages et réguler ton cuir chevelu cela permettra. 

Lorsque j’ai atteint mon premier objectif d’un seul lavage par semaine, j’étais trop happy ! Très vite j’ai décidé d’aller plus loin !

Alors pour espacer mes lavages j’utilisais un shampoing sec maison, à l’argile verte et au cacao. Et je faisais des coiffures savantes pour tenir un jour de plus ! Peu à peu j’ai commencé à gagner des jours ! Et cela de plus en plus !

Il est aussi possible de rincer ses cheveux seulement avec de l’eau (la méthode du WO: water only) entre deux lavages, afin de gagner des jours.  Personnellement mes cheveux ressortaient toujours plus sales après la douche qu’avant avec cette méthode ! Mais nous sommes tous différents et donc le mieux, c’est de tester !

J’en viens donc au conseil n°8 !

Conseil n°8 : Ecouter tes cheveux tu devras.

Chacun possède sa propre nature de cheveux ! Il faut donc apprendre à connaître les siens. Ont-ils besoin de soins ? Est-ce que je dois vraiment les brosser tous les jours ? Une recette peut fonctionner sur beaucoup de personne mais pas sur soi ! Il est important d’observer ses cheveux pour mieux savoir quels soins leur prodiguer 🙂

Pour mieux connaître sa nature de cheveux, on peut aussi faire un test de porosité !

Alors lis le plus de conseils possibles, documentes toi, apprends, mais surtout écoutes-toi, et personnalise ta routine !

Pour l’anecdote ! Une fois je me suis retrouvée à vraiment devoir laver mes cheveux. Comprendre : les coiffures cache misère ne suffisaient plus et le shampoing sec non plus. Je n’étais justement pas chez moi et je n’avais rien sous la main alors j’ai utilisé le shampoing chimique qu’il y avait sur place… Et là … Brûlures, cuir chevelu super rouge, envie de me gratter à sang, pellicules à gogo. C’était pourtant une marque que j’utilisais avant de passer au no-poo et avec laquelle je n’avais jamais eu de problème. Malgré la très mauvaise expérience que cela m’a fait vivre j’étais contente ! Car je me rendais compte à quel point mon cuir chevelu était « détoxifié » ! Et à quel point les shampoings chimiques sont agressifs !

 

Conseil n°9 : Faire évoluer tes habitudes il faudra.

Pendant un an, j’ai continué à joyeusement espacer mes lavages avec mes recettes habituelles ! Après cette période , je suis passée par une phase ou mes recettes, qui me faisaient habituellement de très beaux cheveux légers et doux, ne fonctionnaient plus ! Alors qu’elles avaient fonctionné pendant des mois !

J’ai testé plusieurs choses et je me suis concoctée une nouvelle recette, un mélange de :

  • 2 c.s de shikakai,
  • 1 c.s de poudre d’orange,
  • 1 c.s de poudre de guimauve,
  • 1 c.c de glycérine végétale,
  • Le tout dilué dans 1L d’eau.

Nos cheveux et notre cuir chevelu évoluent au fil de notre aventure no-pouesque ! Alors il ne faut pas hésiter à se relancer dans des tests et nouvelles recettes si on en constate le besoin !

Conseil n°10 : Diminuer les doses tu pourras.

Pour ma part, c’est vraiment la diminution des doses qui m’a permis d’arriver au stade actuel : le lavage de mes cheveux à l’eau exclusivement !

Dès que ma nouvelle recette a elle aussi commencé à moins fonctionner, j’ai décidé de diminuer les doses… et cela lavait mieux que la fois d’avant ! Je suis donc passée à ces dosages :

  • 1 c.c de shikakai,
  • 1/2 c.c de poudre d’orange,
  • 1/2 c.c de poudre de guimauve,
  • quelques gouttes de glycérine végétale,
  • Le tout dilué dans 1L d’eau.
Conseil n°11 : Preuve de patience, de persévérance et de volonté tu feras et sur un échec tu ne resteras pas. 

J’explique, dans un paragraphe précédent, à quel point le water only me rendait les cheveux plus sales que ce qu’ils n’étaient. Ce n’était pas faute d’avoir fait plusieurs tests !

J’ai décidé tout de même de retenter l’expérience. En effet, j’étais arrivée à un stade si minime de dose de poudres qu’elles me semblaient presque inutiles !

Effectivement le résultat fût là ! Mes cheveux ressortaient dorénavant propres après un lavage à l’eau ! Je pense que l’explication est simple : j’avais testé le water only trop tôt dans ma démarche et mes cheveux n’étaient pas encore prêt.

De plus la période de transition peut être difficile ! Il y aura des jours ou tu penseras avoir trouvé LA recette miracle, qui fonctionne pour 100 bloggeuses, et qui seras un désastre pour toi. Cet autre jour, ou la mousse des shampoings chimiques te manqueras. Ce moment très dur, ou tu pensais avoir réussi à espacer tes lavages d’une semaine, et une période de stress/d’examens etc, viendra tout remettre en question. Sans compter sur tes parents, amis, gentiment moqueurs, qui ne comprennent pas ton choix. MAIS ! Ça en vaut la peine! Il suffit de regarder les nombreux témoignages que l’on peut lire sur internet !

Conseil n°12 : Trouver une brosse adaptée à tes cheveux et brosser quotidiennement tu feras !

Sais-tu que tu peux abîmer énormément tes cheveux en les brossant ? Et oui, ces picots métalliques, capuchonnés de plastique, c’est très mauvais ! Ils cassent tes cheveux, et abîment la fibre capillaire.

Il est conseillé de se procurer une brosse adaptée à ses cheveux pour pouvoir répartir le sébum mais aussi pour ne pas abîmer sa tignasse !

Pour ce qui est des achats à privilégier :

  • Une brosse à cheveux :
    • Les brosses en poils de sanglier sont conseillées. Elles ne cassent pas le cheveux, et favorisent leur brillance ! De plus, elles permettent de bien répartir le sébum, ce qui en fait une grande alliée pour espacer les lavages.
    • Côté vegan: il existe des brosses en bois, nylon ou soie végétale qui sont de très bons choix !
  • Un peigne: Il peut être en corne, en kératine, en bois… La forme du peigne est à choisir selon ton type de cheveux ! Plus les cheveux sont bouclés, plus il faut favoriser des dents larges, pour ne pas casser les boucles !

En premier lieu, je m’étais procurée une brosse en poil de sanglier (qui convient à un grand nombre de personnes ! ) Mais la brosse en poil de sanglier me rendait les cheveux très gras.

On en revient donc au conseil numéro 6 qui consiste à écouter ce que nos cheveux veulent ! J’ai fais le choix de prendre une brosse en bois. Et là, miracle ! Cette dernière convenait très bien à mes cheveux et je pouvais les brosser matin et soir !

Si tu souhaites espacer les lavages, il est fortement conseillé de te brosser les cheveux deux fois par jour, le matin, et le soir.Le brossage journalier permet de nettoyer les cheveux et d’enlever les poussières qui s’y amassent.Cela permet aussi de répartir le sébum sur les longueurs.  Ce qui peut te paraître long et fastidieux s’avère finalement un moment qui dure seulement 2 minutes. C’est 2-en-1 ! Tu nourris et protège tes longueurs, et en même temps tu espaces tes lavages. !

Je reste persuadée que si j’avais eu ma brosse en bois plus tôt, j’aurais pu espacer mes lavages plus vite, et arriver au stade du water only plus vite également !

Conseil n°13 : Laver ton matériel il faudra.

Il est important de laver ta brosse et ton peigne pour ne pas que les saletés qui y sont accumulées ne se déposent dans tes cheveux.

Fréquence : A toi de voir ! Pour ma part, c’est une fois tous les deux jours au maximum !

 

Conclusion ! 

Il m’aura donc fallu un an et demi de tests divers et de lavages aux poudres pour pouvoir faire du water only exclusivement ! Sans oublier ma brosse en bois !

Nous sommes le 25 septembre 2017 et mon dernier lavage aux poudres date du 17 juin 2017. Cela fait donc 3 mois que je lave mes cheveux à l’eau.

Et le zéro déchet dans tout ça ? 

Côté déchet, je me suis procurée des ingrédients emballés et livrés par internet, comme le rhassoul, la  poudre d’orange ou celle de shikakai. Le rhassoul et le shikakai viennent de loin ! A ce moment là, je ne connaissais pas encore les alternatives avec moins d’impact carbone, comme l’achat de farine de pois chiche en vrac, en biocoop.

J’ai fait le choix de commander ces produits pour une raison simple :  il me semblait plus logique d’avoir quelques emballages sur le moment et de pouvoir espacer mes lavages pour le reste de ma vie ! Et par conséquent, sur une échelle de plusieurs dizaines d’années, de produire moins de  déchets liés au lavage de mes cheveux ! Pour finir… je n’en produit plus aucun !

Avec ces conseils j’espère aider nombre d’entres vous à passer au No-Poo ou à espacer vos lavages ! 

N’hésitez pas à me poser vos questions pour avoir plus de précisions ! 

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « No Poo : je suis passée de trois shampoings chimiques par semaine au lavage à l’eau exclusivement ! »

  1. Bonjour, pourrais-tu me dire ce qu’est ta brosse en bois ? Merci pour cet article fort intéressant et qui m’encourage à persister ds ma démarche 🙂

    J'aime

    1. C’est une brosse en bois que j’ai demandé pour Noël 🙂 Je crois que ma soeur l’a acheté à Biocoop ! J’en suis à 90% sûre !
      Merci à toi de ton retour c’est ce genre de paroles qui m’encouragent à continuer de prendre le temps d’écrire !

      J'aime

      1. Bonjour, Quelle est ton astuce pour laver ta brosse en bois, car j’en ai une également et je n’arrive pas à bien la laver… Merci pour la réponse

        J'aime

      2. Bonjour ! Merci pour ta question tu as raison je n’ai pas précisé dans l’article ! En fait je garde « lave » juste en enlevant les cheveux à la main et la poussière aux doigts. Mais j’ai lu que des personnes utilisent leur brosse à dent usagée pour ça et je trouve que c’est une bonne idée je compte tester !

        J'aime

    2. Bonjour!
      Les proportions pour ta recette de shampoing et le litre d’eau c’est pour 1 lavage ou peux tu le conserver dans ta salle de bain pour toute la famille?
      Sinon… as-tu des recette de shampoing qui peuvent se conserver et être utilisé par tous au fil des jours sans devoir se lancer à chaque fois dans la préparation de la tambouille?
      Merci de ta réponse!

      J'aime

      1. Bonjour 🙂 Ce sont effectivement des dosages pour un seul lavage 🙂 Et ce mélange ne se conserve pas. Je n’ai pas de recette qui se conserve, mais voici ce que je conseilles pour gagner du temps : préparer un gros volume de mélange de poudres à l’avance. Le jour J il reste ainsi juste l’eau à ajouter 🙂 et éventuellement aloe et huile végétale 🙂

        J'aime

  2. Bonjour, je vois que tu diluais les poudres dans 1L d’eau, peux-tu préciser comment tu procèdes pour le lavage? J’utilise parfois des argiles, mais plutôt en version « pâte », avec du coup des difficultés de rinçage… Merci!

    J'aime

    1. Bonjour ! Alors en fait je laisse en permanence dans ma salle de bain une bouteille en verre qui se ferme avec un bouchon à l’ancienne, le mécanisme en fer. Un entonnoir et une petite cuillère ! Je met mes ingrédients dans ma bouteille à l’aide l’entonnoir et de la cuillère. J’emmène le tout sous la douche et je rempli la bouteille à l’aide de l’entonnoir. Je secoue pour mélanger et c’est prêt ! ça me prend 2 minutes 🙂
      Les pâtes étaient effectivement trop dures à rincer pour moi aussi !

      J'aime

  3. Bonjour et bravo pour cet article ! Ça fait cinq ans (juillet 2012) que je me suis mise au no poo, et au water only également après un an et demi (janvier 2014) , car avant ça ne fonctionnait pas du tout pour moi non plus. Ton parcours me fait vraiment penser au mien, recettes simples et désir d’aller vers le plus de zéro déchet possible. Étant l’une des admins du groupe Facebook que tu cites, je suis heureuse de l’aide qu’il peut apporter quand on se lance dans le no poo, et j’espère que ça continuera longtemps. Merci encore pour cet article, et à toutes les personnes qui le lisent mais n’osent peut-être pas pour certaines sauter le pas, je ne peux que vous conseiller d’essayer, vous ne le regretterez pas ! Belle journée à toutes/tous.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Florence !
      Merci à toi pour ton retour ! Et je suis contente que tu me dises que ton parcours ressemble beaucoup au miens car cela me fait dire que cela donne une belle piste à suivre pour trouver sa voie !
      Oui le groupe m’a vraiment été utile ! J’aurais aimé pouvoir partager mon article sur le groupe pour partager ce cheminement mais je sais que cela n’est pas possible, ce que je comprend car cela entraîne souvent des dérives ! Mais c’est vrai que quand je répond aux post en commentant je ne peux pas autant expliquer en détails ! Ce serait trop long 🙂
      Merci à toi pour le groupe, pour cet avis, et pour les encouragements que tu donnes à tous ceux qui veulent se lancer !

      J'aime

  4. Comment faisais-tu pour te laver les cheveux avec ton mélange de poudre dilué dans le litre d’eau ? Tu retournais la bouteille sur tes cheveux tout simplement et ça te le lavait ? J’ai testé plusieurs poudres et le henné neutre mais j’ai l’impression que cela ne me convient pas, cheveux qui restent sales et ne s’épaississent pas malgré un henné par mois depuis 2 ans. Actuellement je les lave avec mélange de 2 CAS de farine de seigle + 1 CAS d’agave + un peu d’eau, je n’arrive pas à diluer plus car sinon ça ne lave pas mes cheveux très gras. Je n’arrive pas non plus à espacer mes lavages alors que j’ai toujours procédé à un lavage par semaine (et cheveux attachés dès le deuxième jour car gras).

    J'aime

    1. Bonjour Maeva et merci pour tes questions !
      Alors je mettais mes poudres dans une bouteille en verre grâce à un entonnoir. Ensuite j’ajoute de l’eau une fois que je suis sous la douche et je mélangeais. J’applique la moitié du mélange sur cheveux secs (très important!) et je masse. Je me lave le corps. Puis je verse la deuxième moitié de bouteille, je masse et je rince 🙂 Je verse vraiment tout doucement d’une main en même temps de sentir avec l’autre main où le liquide se répartit, afin de bien réussir à mouiller partout et répartir le mélange lavant partout 🙂
      As tu esssayé les shampoings secs pour espacer ? 🙂

      J'aime

  5. Bonjour, je me reconnais également dans ce témoignage. Pour ma part, je suis au wo avec un lavage a l’oeuf de temps en temps (2 à 3 mois d’intervalle). J’ai mis 1 an environ car je me lavais déjà les cheveux au shampoing bio dilué de moitié pour produire moins de déchets. Je suis passée direct au mois sans rien puis très peu d’essais non concluants et vite abandonnés. Le wo me convient à merveille pour sa non prise de tête! Et de l’huile d’argan !
    Bon itinéraire et merci pour ce parcours

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s